Bloom
Contre la destruction de l'océan et des pêcheurs
Une ONG 100% efficace
English
Español
Français
Italiano

Stop aux méga chalutiers !

Saviez-vous que 1% de la flotte de pêche européenne capture la moitié des poissons en Europe ? Ces navires-usines peuvent mesurer jusqu’à 144 mètres de long et capturer 400 000 kilos de poissons par jour ! C’est autant que 1000 navires de pêche artisanale en une journée en mer.

Ces véritables monstres marins dévastent la biodiversité et les littoraux d’Europe. Il faut bien mesurer l’ampleur du saccage : une vingtaine de ces navires-usines font disparaitre en une journée des centaines de milliers d’animaux marins et des trésors de biodiversité dans les eaux territoriales françaises — y compris dans les prétendues « aires marines protégées ».

Malheureusement, nos dirigeants laissent faire ce massacre méthodique du vivant et des écosystèmes marins. Ils soutiennent les industriels de la pêche dans une complicité décomplexée et restent insensibles au sort des animaux marins et à la disparition des pêcheurs côtiers et des économies littorales.

A cela s’ajoute un autre scandale : de plus en plus de « mega trawlers » — des chalutiers de plus de 25m — viennent pêcher à la côte, si proche des plages qu’on peut les observer depuis l’estran. Ces monstres industriels n’ont pas été conçus pour venir dans la bande côtière, sur les zones de pêche des petits pêcheurs artisans.

Cette situation délirante est devenue hors de contrôle et génère un désastre écologique, social et économique :

  1. Premièrement, pêcher si proche de la côte avec un méga chalutier est une absurdité écologique car la bande côtière est une zone de nourricerie et de reproduction cruciale pour les animaux marins. Les zones proches du rivage sont déjà fragilisées par une multitude d’activités humaines et de pollutions terrestres. Ces écosystèmes cruciaux ne devraient pas subir en plus l’assaut destructeur de navires dont les filets gigantesques, tels des gueules géantes, peuvent avaler toute la vie marine de la surface jusqu’au fond de la mer.
  2. Deuxièmement, les flottes industrielles de méga chalutiers sont ultra-mobiles et ultra-efficaces. Elles suivent le poisson comme des prédateurs sans merci, arrivent sur zone, aspirent tout le vivant et repartent comme des bandits de grand chemin, laissant aux petits pêcheurs locaux un océan sans vie, sonné, qui doit panser ses plaies. Les méga chalutiers génèrent ainsi un désastre social car ils concurrencent les pêcheurs côtiers ancrés dans un territoire depuis des générations, qui dépendent d’un écosystème marin sain pour poursuivre leur activité.

Les méga chalutiers de plus 25 mètres n’ont rien à faire près de nos côtes. Ils sont conçus pour pêcher au large et certainement pas en zone côtière !

Il est temps de mettre fin au saccage du vivant.

Protégeons la bande côtière en interdisant la pêche aux navires de plus de 25 m dans les eaux territoriales des États membres de l’Union européenne. 

Exigeons le démantèlement des navires-usines et redistribuons leurs quotas aux pêcheurs dont les pratiques peu impactantes génèrent de l’emploi sur nos territoires !

Signez cette pétition adressée aux institutions de l’Union européenne et à chaque État membre de l’UE !

Signer ici !

23 929 personnes ont déjà signé

*Champs obligatoires

Les informations recueillies avec votre consentement à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique destiné à traiter votre demande. Les destinataires des données sont les membres de BLOOM concernés par votre demande. Vos données resteront strictement confidentielles. Elles ne seront ni vendues ni échangées conformément à notre politique de confidentialité. Vous disposez, en nous écrivant, à un droit d’accès, de rectification et de suppression des données vous concernant.